Les villages Konso

Dans la vallée du rift , à environ 50 km du lac Chamo, les villages Konso vous accueillent dans un écrin de nature après avoir traversé les plaines arides de l'Omo. Leurs architectures en terrasse épousant parfaitement la forme des collines vous étonneront, ainsi que leurs traditions religieuses et les fameuses sculptures Waka. Les Konso vous recevront volontiers dans leurs huttes pour un moment d'échanges en toute convivialité, vous offrant un moment de partage inoubliable de votre séjour en Ethiopie.

Découverte des villages Konso

Situés à environ 600 km d'Addis-Abeba, les villages Konso se nichent à 1 500 à 2 000 m d'altitude. Les habitants ont réussi à dompter les collines et à s'adapter à l'aridité de la zone. Ils y ont créé un cadre de vie paisible, en harmonie avec la nature.

Digne d'un exploit, l'aménagement en terrasse des habitations résulte de travaux colossaux. Cette disposition minimise les risques d'érosion et facilite le stockage de l'eau de pluie. Un rempart de basalte et de terre séchée, faisant plus de trois mètres de haut, entoure les villages. Ce système ingénieux permet notamment de se protéger des attaques d'animaux.

Après avoir franchi la fortification, c'est d'abord la cohésion sociale qui règne entre les habitants qui marque les esprits des voyageurs. Tous contribuent à l'entretien des villages. Les toits semblent se superposer avec les huttes très rapprochées. Les familles de cinq à six personnes vivent dans un espace de 200 m². Autour de l'habitation familiale se trouvent parfois de petites huttes destinées aux animaux domestiques ou au stockage des grains. Construits en bois et en pisé, les abris forment un plan circulaire recouvert d'une toiture en chaume. Au sommet du toit se dresse une poterie, une décoration originale qui démarque chaque case.

Des chemins étroits serpentent les villages. Protégée par des enclos en pierre, la place publique ou Mora abrite en son milieu un genévrier. Les villageois la taillent en longueur à l'occasion des cérémonies de passation de pouvoirs. Les personnes accusées d'un crime doivent jurer leur innocence sur des pierres rondes disposées sur le côté. Des stèles érigées en l'honneur des personnes héroïques y cohabitent. Chaque Mora dispose d'une case communautaire où vivent les gardiens des villages. Ces derniers ont pour mission de veiller à la sécurité de la population, notamment de prévenir des vols du bétail et des attaques des animaux sauvages. Des forêts sacrées jalonnent les villages. Les locaux les explorent souvent pour cueillir des plantes médicinales.

Le jour du marché a lieu toutes les semaines. C'est un vrai régal pour les yeux de voir les étals colorés des villageois qui exposent leurs produits. L'endroit est si animé qu'il est impossible de s'y ennuyer. Vous vous passionnerez vite des échanges avec les habitants. Si les femmes y viennent pour faire leurs emplettes hebdomadaires, les hommes s'y donnent rendez-vous pour boire de la bière. C'est le parfait pied à terre pour côtoyer la diversité des habitants. Les locaux se vêtent de leurs plus beaux apparats. Les femmes mariées mettent des jupes colorées, tandis que les célibataires s'habillent en blanc. Leurs tenues rappellent les femmes créoles avec leurs froufrous.

Le musée de la culture Konso vaut également la visite. Inauguré en 2009, l'établissement expose une belle collection de Waka , des stèles que vous apercevrez souvent sur les tombeaux des défunts de la tribu. La création du musée répond à la volonté des Konso de préserver cet héritage. D'autres objets y sont également présentés, entre autres des ustensiles et des vêtements traditionnels.

Bonjour

Je suis Anna de "Ethiopia Traditions Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+251 960 800 960