Lalibela

Perchée à une altitude d’environ 2 600 m, Lalibela est une cité monastique située à 500 km d’Addis-Abeba, dans la région Amhara, en Ethiopie. Surnommée la « Jérusalem Noire », la ville est surtout réputée pour ses célèbres onze églises construites sous ordre du roi Lalibela. La ville sainte constitue unhaut lieu de pèlerinage incontournable. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, le site fait partie des merveilles du monde.

Amateurs de culture et d’histoire religieuse, Lalibela est l’un des plus impressionnants sites éthiopiens à ne pas manquer lors de votre voyage en Ethiopie.

Histoire

Anciennement appelée Roha, la ville de Lalibela tirait son nom de l’empereur Gebre Meskel Lalibela (1181-1221). Celui-ci fut le roi le plus connu de la dynastie des Zagwe.

Selon la tradition, le roi Lalibela aurait vu Jérusalem dans une vision et aurait ensuite tenté de construire une nouvelle Jérusalem comme capitale après que les musulmans aient envahi l’ancienne Jérusalem en 1187. Lalibela est donc demeurée capitale éthiopienne entre la fin du XIIe siècle et le début du XIIIe siècle.

Comme la route pour se rendre à Jérusalem devenait périlleuse et que les risques ont accru, le roi Lalibela désirait pour les chrétiens éthiopiens leur propre terre sainte . Ainsi, il a fait construire, en l’espace de 24 ans seulement (selon la légende), onze églises d’une manière symbolique à Jérusalem. Ainsi, naquit Lalibela, la ville sainte qu’il surnomma la « Jérusalem de l’Afrique noire » ou « Jérusalem noire ». Cette « nouvelle Jérusalem » aurait eu son Jourdain et son mont Sinaï.

Lalibela a longtemps été un haut lieu de pèlerinage des chrétiens coptes, et, à partir de 1960, ses onze églises commencèrent à être connues du monde extérieur.

En 1978, le site de Lalibela fut ensuite inscrit et classé Patrimoine mondial de l’Unesco.

Lalibela aujourd’hui

Lalibela est une cité monastique bâtie à environ 2 600 m d’altitude et se trouve dans la région Amhara à 500km de la capitale, au nord de l’Ethiopie.Surnommée Jérusalem Noire, avec ses superbesonze églises monolithes, elle est classée Patrimoine mondial de l’Unesco et constitue l’une des merveilles du monde.

Les onze églises monolithes de Lalibela

Ces églises exceptionnelles sont d’une diversité architecturale incroyable et sont dotées d’une personnalité particulière. En effet, elles sont chacune sculptées dans un seul et unique bloc de pierre, sans mélange avec aucun autre élément de construction telle la brique, etc. Celles-ci sont taillées et creusées directement dans la roche. Ces édifices religieux font la renommée de la ville, et sont les plus impressionnants de toute l’Ethiopie.

Les églises de Lalibela sont divisées en trois groupes. D’un côté, le groupe du nord-ouest qui réunit Bete Debre Sina, Bete Mikael, Bete Gologota, Bete Maryam, Bete Meskel (ou église de la croix) et Bete Medhan Alem (ou église du Saint Sauveur). D’un autre côté, le groupe du sud-est qui rassemble Bete Gebriel Rufael, Bete Merqorewos, Bete Aba Libanos et Bete Amanuel. Enfin, Beta Gyorgis, qui est la plus célèbre, se trouve plus à l’écart des autres et au loin du site de Lalibela. Ces onze églises représentent symboliquement la ville sainte de Jérusalem.

Les églises Bete Gyorgis, Bete Medhan Alem, Bete Amanuel et Bete Maryam sont les plus impressionnantes et valent vraiment la peine d’être visitées. Il est indispensable d’avoir un guide au cours de votre visite afin de vous montrer tous les recoins et tous les détails de chaque église.

Bete Gyorgis est surtout la plus connue des églises du site. Bete Medhan Alem est la plus majestueuse avec son architecture rectangulaire. Bete Maryam, de son côté, est la plus importante et la plus aimée, et abrite le trésor royal de Lalibela. Bete Gologota, par contre, abrite le tombeau du roi Lalibela.

Lalibela, ville sainte et haut lieu de pèlerinage

Lalibela est également considérée comme une ville sainte des chrétiens orthodoxes d’Ethiopie, et constitue un important lieu de pèlerinage et de dévotions pour les fidèles. En effet, chacune des églises célèbre de nombreuses fêtes notamment le Timkat (ou Epiphanie), le Genna (ou Noël), le jour du saint, etc. La cérémonie du café est aussi une institution traditionnelle qui a lieu à chaque repas éthiopien.

Actuellement, la ville de Lalibela compte plus de 17 000 habitants et dispose d’un aéroport, où les vols Ethiopian Airlines assurent la liaison avec la capitale et avec les villes de Gondar et d’Axoum. Les habitations sont des cases traditionnelles rondes, construites en pierre, et coiffées de chaume.

Outre les superbes églises du site, le marché hebdomadaire du samedi est aussi intéressant à découvrir lors de votre séjour.

Climat

Lalibela possède un climat subtropical humide sans saison sèche (Cfa) selon la classification de Köppen-Geiger. Sur l’année, la température affiche en moyenne 25,5 °C, tandis que les précipitations moyennes sont de 650,5 mm.

Lalibela est une ville propice au tourisme et peut être visitée presque toute l’année. Mais compte tenu des risques d’inondations au cours de la saison de pluie au mois de juillet et au mois d’août, le site est fermé entre fin juin et début octobre.

Comment s’y rendre ?

Pour se rendre à Lalibela, le moyen le plus pratique est de prendre directement l’avion en provenance d’Addis-Abeba pour un vol d’une durée d’une heure. Pour trouver un vol direct depuis Addis, seuls le dimanche et le lundi sont disponibles, sinon escale à Gondar ou à Bahir Dar sera obligatoire.

Vous pouvez aussi louer une voiture ou vous y rendre en bus. Le trajet entre Addis-Abeba et Lalibela compte une distance d’environ 635 km, et se fait en deux jours. Mais, vous pouvez aussi faire étape à Woldiya et Kombolcha et profiter des paysages magnifiques en cours de route.

5 photos

Bonjour

Je suis Anna de "Ethiopia Traditions Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+251 960 800 960