La cité historique d'Ankober

La ville d'Ankober, et ses quelque 3000 habitants, est perchée à 2465 m d'altitude sur les hauts plateaux éthiopiens du centre du pays. Elle se situe à 140 km au nord-est d'Addis-Adeba et à 40 km à l'est de Debre Birhan. La cité était autrefois connue sous le nom de Gorobela puis d'Ankobar, lorsqu'elle était encore la capitale du royaume Shewa.

Elle est aujourd'hui connue notamment par les ornithologues pour être la gardienne d'une espèce endémique d'oiseaux, et de pinçons plus exactement : le sérin d'Ankober. Ce volatile long d'environ 12 cm se distingue par sa couleur à la fois brune foncé sur ses parties corporelles supérieures, et brune clair voire grise sur la partie inférieure de son ventre.

La deuxième reconnaissance plus insolite est attribuée aux géologues et astronomes. Ankober a en effet été témoin le 7 juillet 1942 de la chute d'une météorite "chrondite ordinaire" de 6,5 kg provenant très probablement d'un des astéroïdes les plus répandus de la ceinture principale séparant Mars et Jupiter : le "Hebe 6".

 

Histoire

Le changement de nom de la ville de Gorobela en Ankobar, puis Ankober est très probablement survenu au début du XVIIIe siècle lors du règne de Kidane Kale sur le royaume de Shewa (1718-1744). La reine des tribus oromo : Anko, aurait aidé le roi lors de cette période et donné son nom à la future capitale du royaume.

Le royaume de Shewa s'est véritablement et totalement affranchi du reste de l'Abyssinie et de l'actuelle Éthiopie en 1786 et la génèse de "l'Ère des Princes", une période anarchique où de nombreux nobles héritiers légitimes ou non se battaient pour gouverner le royaume abyssinien. Plus de 28 princes se sont succédés sur un demi-siècle, et le royaume de Shewa a pris ses distances de cette grande valse des couronnes.

Le premier Negus, ou roi, emblématique et représentatif du royaume nouvellement indépendant de Shewa, Sahle Selassie, a régné sur Ankober de 1813 à 1849. Lors de cette période, le souverain a mis un point d'honneur à contrôler les tribus rebelles oromo, celle de l'ancienne reine Anko, et ahmara. Pour ce faire il s'est rapproché des Abichu Oromo, une sous-tribu oromo, en les protégeant face aux Tulama Oromo.

Le roi et son peuple d'Ankober et du royaume de Shewa ont cependant connu une période de famine en 1829, et 2 ans de choléra qui tuèrent notamment les deux tiers du palais royal de la capitale. Après sa mort en 1849, la sous-tribu des Abichu Oromo a retourné les armes contre son royaume. Les habitants d'Ankober ont cependant pu se défendre et repousser l'envahisseur grâce aux nombreuses armes qu'avait acquis feu leur souverain.

Par la suite le nouvel empereur d'Éthiopie Thewodros II, souhaitant la modernisation et la réunification des régions du pays totalement décentralisées depuis le début de l'Ère des Princes, a repris le contrôle d'Ankober pour la reconstruire après les nombreuses attaques des tribus vivant aux alentours. À cette époque, le marché de la ville était plein tous les samedis.

En 1866 arriva sur le trône de Shewa, à Ankober, le petit-fils de Sahle Selassie, empereur le plus célèbre de l'empire éthiopien, qui obtint une victoire déterminante pour l'indépendance du pays face aux Italiens à Adwa en 1896 : Menelik II. Negus du royaume de Shewa de 1855 à 1889, le souverain en a profité pour nouer des liens avec les communautés musulmanes de la région et certains Français et Italiens, ce qui l'a fortement aidé à accéder au trône de l'empire éthiopien à la mort de Yohannes IV, le successeur de Thewodros II, en 1889 bien qu'il ne disposait d'aucune légitimité héréditaire. Menelik II déplaça la capitale du royaume de Shewa en 1878 d'Ankober au Mont Entoto surplombant la future cité d'Addis-Adeba qu'il construira vers 1886.

Depuis la petit ville d'Ankober a largement perdu de sa superbe et s'est recluse dans les hauts plateaux éthiopiens qui l'accueillent. Elle n'est joignable que par une seule et unique route qui part de Debre Bihran.

 

Visiter Ankober aujourd'hui

Découvrir le cœur de la cité

Dans le centre-ville d'Ankober figure toujours aujourd'hui ce fameux marché en plein air. Il est ouvert le mardi et le samedi. Vous pouvez y faire des emplettes et y découvrir un lieu authentique et typique de la ville. L'église de Kidus Mikael, construite sous le règne de Sahle Selassie est le dernier bâtiment de la grande époque du royaume de Shewa encore entièrement debout. Il est intéressant d'y entrer pour s'imprégner de l'histoire de cette cité. Enfin n'hésitez pas à vous faire accompagner d'un guide pour aller visiter les ruines du palais de Menelik II. Il ne subsite qu'un long mur de pierre et de mortier, mais l'histoire racontée peut plaire à beaucoup.

 

Quelques excursions au départ d'Ankober

Les paysages autour de la cité d'Ankober sont splendides. Perchée sur les hauts plateaux éthiopiens, la ville offre des sentiers escarpés qui vous baladent dans des zones totalement naturelles. Toujours accompagné d'un guide vous pouvez décider de monter sur le dos de mules pour aller observer la faune de la région. Vous pourrez y voir notamment les fameux serins d'Ankober, ou même des léopards. En vous dirigeant vers le nord vous marcherez sur des paysages bosselés, vallonnés, et recouverts d'herbes et de sentiers terreux. Camper dans la zone, avec l'aide du guide, peut être une merveilleuse expérience.

 

Climat

La meilleure période pour venir profiter des paysages naturels et escarpés de la région d'Ankober se situe entre février et juin. Les pluies sont plutôt rares et les températures oscillent entre 17 et 22 degrés en moyenne. Évitez les mois de juillet-août où les précipitations doublent d'intensité.

 

Comment s'y rendre ?

Le seul moyen de se rendre à Ankober de façon motorisée est de passer par la route qui relie cette ville à Debre Bihran à une quarantaine de kilomètres à l'ouest. Le trajet en voiture ou minibus prend une heure et demi et les paysages que vous rencontrez pendant ce court trajet sont à couper le souffle !

Ville
6 photos

Bonjour

Je suis Anna de "Ethiopia Traditions Travel". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+251 960 800 960